Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent.

Quel est le coût d'un rachat de crédits


Vous souhaiteriez racheter un crédit pour une ou plusieurs raisons personnelles (taux d’intérêt diminué, allongement de la durée et donc mensualité plus faible, …) ?

Ou bien votre situation financière s'est améliorée et vous aimeriez rembourser plus rapidement vos crédits en cours, en payant une mensualité plus importante ?

Il est possible d’effectuer un rachat de prêt personnel, ou de crédit immobilier, ou de plusieurs emprunts différents en un seul nouveau crédit (regroupement de prêts).

Mais pour en ressortir vraiment gagnant, et en tout cas pour être conscient du coût d'une telle opération, il faut tenir compte des frais engendrés : l'indemnité de réemploi, les éventuels frais de dossier, et spécifiquement pour les emprunts hypothécaires, les frais de mainlevée ainsi que les frais et honoraires du notaire.

Un rachat de crédit coûte donc de l’argent !

Pour le rachat d'un prêt personnel

>L'indemnité de réemploi

L'indemnité de réemploi est une compensation pour la banque qui doit faire face au manque à gagner (le paiement des intérêts) entraîné par le remboursement anticipé du crédit en cours par l'emprunteur.

Le montant de l'indemnité est mentionné dans le contrat de crédit, mais ne peut légalement pas dépasser 1% du capital restant dû si la durée du prêt initial porte encore sur 12 mois ou plus, ou 0,5% de ce capital si la durée restante est inférieure à 12 mois.

Pour connaître votre capital restant dû et donc l'indemnité de remploi, faites appel à notre simulateur.

Pour le rachat de crédit hypothécaire

Dans le cadre du rachat d'un prêt immobilier, les frais sont nettement plus conséquents, car l'enjeu financier est plus important en général, tout comme le travail qui doit être réalisé par le prêteur initial, le nouveau prêteur ainsi que le notaire, puisqu'il y a un travail de transcription hypothécaire.

> L'indemnité de remploi

Le principe de l'indemnité de remploi est le même que pour le prêt personnel : il s'agit d'une compensation pour le manque à gagner du prêteur de l'emprunt initial pour le remboursement anticipé du crédit.

> Les frais de dossier

Ils sont inhérents à l'étude de faisabilité du crédit et à son octroi auprès de la nouvelle banque. Toutefois, ils sont limités, par la loi, à maximum 50% des frais de dossier payés quand vous avez souscrit le crédit immobilier initial.

> Les « frais de notaire »

Ces frais de notaire, pris au sens large, incluent les frais de mainlevée de l'ancienne inscription hypothécaire (comptez environ 1.000 €), l'acte d'enregistrement de la nouvelle inscription hypothécaire (1% du montant emprunté), ainsi que les frais et honoraires de notaire proprement dits, qui dépendent du montant total emprunté.

Pour le regroupement de crédits avec prêt hypothécaire

Vous pouvez également effectuer un regroupement de crédit incluant un prêt hypothécaire et un ou plusieurs prêts à tempérament. Dans ce cas, on parle de  regroupement de crédits avec prêt hypothécaire. Il est considéré comme un  nouveau prêt hypothécaire pourvu que la part du crédit immobilier dans le nouveau prêt soit supérieure à 50 %

> Les indemnités de remploi

Les indemnités de remploi sont dues pour chaque prêt, selon leur nature : soit un prêt à tempérament ou personnel, soit un prêt hypothécaire (lire plus haut)

> Les frais dossier

Ils sont les mêmes que pour un rachat de crédit immobilier ordinaire (lire plus haut).

> Les « frais de notaire »

C'est le même principe qu’un rachat de crédit immobilier ordinaire (lire plus haut).

Les autres coûts d'un rachat de crédit

D'autres coûts peuvent entrer en ligne de compte. Par exemple, ceux de l'assurance solde restant dû, facultative dans le cadre du prêt personnel, mais exigée par la banque pour un crédit immobilier. Elle dépendra en grande partie du montant emprunté.

Un allongement de la durée de remboursement (pour alléger les mensualités), même avec un nouveau taux d'intérêt plus intéressant, peut entraîner des intérêts totaux à payer plus importants après le rachat de crédit.

De plus, dans le cadre d'un prêt personnel (prêt non-affecté), le taux d'intérêt est généralement plus élevé que pour les autres prêts à tempérament.

Si vous envisagez un rachat de crédit ou un regroupement avec crédit hypothécaire, assurez-vous que votre nouveau taux soit au moins 1% inférieur au  taux ( TAEG ?) de votre crédit immobilier actuel : cela compensera le coût des divers frais.

En conclusion, le coût d'un rachat de crédit(s) dépend de plusieurs facteurs, notamment le montant total des prêts, les taux d'intérêt, les frais supplémentaires et la durée de remboursement. Avant de procéder au regroupement de credits, l'emprunteur doit tenir compte de tous ces facteurs pour s'assurer que l'opération est avantageuse sur le long terme, et surtout en discuter avec son courtier.

Retourner à la liste des articles

Simulez votre crédit en ligne Rapide et sans engagement

« Afin de pouvoir traiter votre demande, le prêteur doit consulter les fichiers de la Centrale des Crédits aux Particuliers de la Banque Nationale de Belgique, ses propres fichiers et éventuellement les fichiers d'Atradius, assureur crédit »

Contactez nos services


Du lun au ven de 9h à 18h
Sam de 9h à 12h

04/228.80.71

[email protected]

Nos bureaux


Liège Rue Arsène Falla 56 - 4621 Fléron

Awans Rue de Bruxelles 157 - 4340 Awans

Verviers Rue de la Station 1 - 4800 Verviers

Charleroi Bld Audent 17 - 6000 Charleroi

La Louvière Rue Louis De Brouckère 16 - 7100 La Louvière

Bruxelles Bld Général Wahis 23 - 1030 Bruxelles

Namur Chaussée de marche 588 - 5101 Erpent

Mons Place des Chasseurs à Pied 5 - 7000 Mons

Luxembourg Bld Grande Duchesse Charlotte 31
   1331 Luxembourg


PLUS D'INFOS

Cofidis
Krefima
Alpha Credit
Elantis
EB Lease
Axa
Record Bank
BNP Paribas
CKV
Credimo
Allianz
Creafin
Demetris

Sous réserve d'acceptation de votre demande auprès du prêteur désigné par MID FINANCE et après signature de votre contrat de crédit.