Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent.

Contactez nos services


Du lun au ven de 9h à 18h
Sam de 9h à 12h

04/228.80.71

info@midfinance.be

Nos bureaux


Liège
Rue Arsène Falla 56 - 4621 Fléron

Awans
Rue de Bruxelles 157 - 4340 Awans

Verviers
Rue de la Station 1 - 4800 Verviers

Charleroi
Bld Audent 17 - 6000 Charleroi

La Louvière
Rue Louis De Brouckère 16 - 7100 La Louvière

Bruxelles
Bld Général Wahis 23 - 1030 Bruxelles

Luxembourg
Bld Grande Duchesse Charlotte 31
   1331 Luxembourg


En cas d'urgence (sinistre ou autre), envoyez un email à contact@midfinance.be

PLUS D'INFOS

Pas le temps?

Laissez-nous vos coordonnées, on vous rappelle

Actualités



Votre partenaire confiance!


9 conseils pour bien préparer son crédit hypothécaire lors d'un achat


Quand on veut investir dans un projet immobilier, on ne se jette pas sur le premier bien venu, mais on étudie le marché immobilier, on visite, on compare avant de céder à un coup de cœur. De la même manière, quand on veut souscrire un prêt hypothécaire, on procède par étapes.

1. Etablir sa capacité d'emprunt avec la banque

Établissez votre capacité d'emprunt. Ou plutôt, faites-le avec un partenaire de crédit (établissements prêteurs, courtier en crédit), même si vous pouvez déjà vous faire une idée au préalable.

Pour établir la capacité d'emprunt, il faut calculer la capacité de remboursement, c'est à dire le montant maximum de la mensualité du crédit hypothécaire que vous pouvez rembourser selon vos revenus et vos charges existantes.

En fonction de la durée de remboursement et du taux d'intérêt accordé (qui dépend surtout de la quotité empruntée et du marché des taux), vous obtiendrez alors le montant que vous pourrez emprunter.

Cette capacité de remboursement repose sur 2 facteurs essentiellement: 

  • A. Les reste à vivre :

    D'une part elle dépend du reste à vivre une fois toutes vos charges déduites (vos crédits en cours, le crédit hypothécaire à obtenir, la pension alimentaire payée à votre ex ou à vos enfants….) de vos revenus nets (hors allocations familiales et pension alimentaire reçues). Ce reste à vivre peut varier selon les banques. Mais il est estimé généralement à environ 1.000€ pour une personne isolée et 1.200€ pour un couple.

  • B. Le taux d'endettement

    D'autre part, la capacité de remboursement dépend aussi de votre taux d'endettement. Il s'agit du poids de vos mensualités (de vos crédits en cours ainsi que du crédit hypothécaire à obtenir) par rapport à votre salaire mensuel net.

    Jusqu'à 33%, le crédit sera, "en principe" et sans autre élément négatif, généralement accepté. En règle générale, il ne peut pas dépasser les 40%. Mais il peut monter à 50% dans certains cas particuliers, selon les banques et selon votre profil financier.

    Raison pour laquelle c'est bien votre banque, ou votre courtier qui établira précisément avec ces balises ce qui sera votre capacité de remboursement.

2. Fixer un budget maximum

Une fois votre capacité d'emprunt établie, vous devez calculer le montant, le budget maximum pour votre logement. Généralement, les banques ne vous prêteront pas davantage que 90% de la valeur vénale du bien (la quotité à emprunter), sauf dans certains cas, pour les primo-acquéreurs.

Le reste devra être payé sur fonds propres (même si des alternatives existent, comme le crédit HYPO Family de MiD Finance). C'est à dire les 10% (ou plus) restants de la valeur du bien, ainsi que les frais : TVA ou droits d'enregistrement (qui varient d'une région à l'autre, avec des formules d'abattement, de réduction de taux dans certaines conditions), les "frais de notaire" c'est à dire frais d'acte d'achat, les frais d'acte de crédit. Ces frais peuvent représenter jusqu'à 25% du prix d'achat.

3. Combien payer sur fonds propres ?

Dans le cas présent, avec une quotité de 90%, l'emprunteur devra avancer jusqu'à 35% (10% + 25%) du prix d'achat sur fonds propres. Mais cela peut être nettement moins si vous obtenez un abattement et un taux réduit sur vos droits d'enregistrement. Cela peut aussi être davantage si vous souhaitez diminuer la quotité empruntée pour obtenir un meilleur taux hypothécaire.

En effet, plus la quotité à emprunter est faible, plus bas sera le taux d'intérêt. Mais plus élevés seront les capitaux propres à avancer pour payer le solde et les frais.

De la sorte, si votre capacité d'emprunt est estimée à 180.000€ avec une quotité de 90%, la valeur vénale du bien visé ne pourra dépasser 200.000€, hors TVA ou hors droits d'enregistrement et autres frais d'acte d'achat et de crédit. Pour un coût total, à l'achat, de 250.000€ maximum (sans abattement ni réduction de taux sur les droits d'enregistrement).

Avec la même capacité d'emprunt, si la quotité est de 80%, la valeur vénale du bien visé ne pourra dépasser 225.000€. Vous obtiendrez alors un taux hypothécaire plus intéressant, mais en contrepartie, vous devrez payer davantage sur fonds propres que dans le cas précédent pour les 20% restants et les frais (25% maximum). Dans ce cas, pour un coût total à l'achat de 281.250€ maximum.

Le prix maximal d'achat que vous pouvez viser est donc aussi bien une question de capacité d'emprunt (avec influence de la quotité sur le taux d'intérêt) que de fonds propres à votre disposition. Tout cela sera clairement établi lors de votre rendez-vous initial avec le courtier, le ou les banques.

4. Trouvez le bien de vos rêves et négociez

Vous pouvez maintenant scruter le marché immobilier avec attention et dénicher la maison ou l'appartement de vos rêves, en tenant compte de tous ces paramètres financiers. Et soit accepter le prix demandé par le vendeur, ou essayer de le négocier à la baisse si vous vous le pouvez.

Ou bien faire une offre « à partir de », voire renchérir si vous avez de la concurrence, sans perdre de vue le prix maximum du bien que vous pouvez vous permettre, étant donné votre capacité d'emprunt et les fonds propres que vous devrez avancer.

5. Faites appel à un expert

Si vous avez un doute sur la valeur réelle du bien sur lequel vous avez flashé, n'hésitez pas à faire appel à un expert, qui en plus pourra repérer d'éventuels soucis. Ce qui permettra peut-être de faire baisser le prix de vente. Mais également de situer votre capacité d'emprunt par rapport à la valeur vénale du bien, et donc de déterminer la quotité. Il est également possible que la banque mandate son propre expert avant de vous octroyer le prêt hypothécaire.

6. Signez le compromis de vente, mais...

En cas d'accord, vous pouvez faire offre ou signer le compromis de vente ... Mais n'oubliez pas de vous assurer que la mention « sous réserve d'acceptation d'un crédit hypothécaire » figure bien dans les clauses suspensives.

7. Négociez votre crédit hypothécaire

Vous pouvez retourner chez votre courtier, ou chez le prêteur qui vous avait proposé les conditions les plus intéressantes, pour finaliser le dossier de demande de crédit.

Vous avez parfois encore une petite marge de négociation. Par exemple, si le prix du bien est moins élevé que votre budget maximum, l'emprunt demandé sera moins élevé que votre capacité d'emprunt. Vous pouvez tenter d'obtenir un taux d'intérêt plus bas, par exemple en diminuant  la durée du crédit

Souvent, vous pouvez également obtenir une réduction de taux en signant une assurance solde restant dû auprès de la compagnie d'assurance recommandée par la banque.

8. Quel formule de taux ?

Selon votre situation financière du moment, vos perspectives d'évolutions de carrière (et donc de revenus) et le marché des taux hypothécaires, vous pouvez aussi négocier la formule de taux hypothécaire : taux fixe, taux variable, taux semi-variable, formule accordéon. Toutes ces formules ont des avantages et des inconvénients, donc étudiez bien la question avec votre conseiller.

9. Signez le crédit hypothécaire et les actes notariés

Vous pouvez maintenant signer le contrat de crédit hypothécaire correspondant au montant de la transaction et à votre situation.

Rendez-vous ensuite chez le notaire pour signer les actes d'achat et de crédit hypothécaire, payer le vendeur et les divers frais.

 

Retourner à la liste des articles

Simulez votre crédit en ligne Rapide et sans engagement

« Afin de pouvoir traiter votre demande, le prêteur doit consulter les fichiers de la Centrale des Crédits aux Particuliers de la Banque Nationale de Belgique, ses propres fichiers et éventuellement les fichiers d'Atradius, assureur crédit »

Contactez nos services


Du lun au ven de 9h à 18h
Sam de 9h à 12h

04/228.80.71

info@midfinance.be

Nos bureaux


Liège Rue Arsène Falla 56 - 4621 Fléron

Awans Rue de Bruxelles 157 - 4340 Awans

Verviers Rue de la Station 1 - 4800 Verviers

Charleroi Bld Audent 17 - 6000 Charleroi

La Louvière Rue Louis De Brouckère 16 - 7100 La Louvière

Bruxelles Bld Général Wahis 23 - 1030 Bruxelles

Luxembourg Bld Grande Duchesse Charlotte 31
   1331 Luxembourg


PLUS D'INFOS

Pas le temps?

Laissez-nous vos coordonnées
on vous rappelle

Je souhaite être rappelé

Cofidis
Krefima
Alpha Credit
Buy Way
Elantis
EB Lease
Axa
Record Bank
BNP Paribas
CKV
Credimo
Credit foncier
Demetris

Sous réserve d'acceptation de votre demande auprès du prêteur désigné par MID FINANCE et après signature de votre contrat de crédit.


Google Avis
Qualité du service concernant le prêt personnel :
4.8/5 sur 166 avis vérifiés